La Cap Skirring (ou Skiring) en Casamance Sénégal
Hôtels du Cap SkirringSéjours au Cap SkirringVols secs Cap SkirringLoisirs et activités au Cap SkirringFormalitésCap SkirringPetites annonces Cap SkirringPhotos de CasamanceLa CasamanceForum CasamanceInfos et nouvelles sur le Cap Skirring

Contactez-nous Restaurants du Cap Skirring Loisirs en Casamance Annuaire du Cap Skirring Abéné Casamance Kafountine Sécurité en Casamance Index des pages du site



Photos du Cap Skirring

La Villa des Pêcheurs au Cap SKirring

Sommaire Sitemap

Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace 

Diola

Cette page concerne la langue diola. Pour le peuple diola, voir Diolas.

Le diola est une langue nigéro-congolaise parlée en Gambie (1,2 million de locuteurs), au Sénégal (Casamance : 1,2 million de locuteurs) et en Guinée-Bissau(0,8 million de locuteurs). C'est la langue des Diolas qui occupent la région qui s'étend sur ces trois pays.

C'est l'une des six langues nationales du Sénégal, avec le wolof, le sérère, le mandingue, le peul et le soninké.

On peut distinguer différents dialectes du Diola en fonction des villages ou des régions de la casamance : Goussilaye : Thionk Essyl, étant reconnu comme étant le dictionnaire du diola, on dit qu'un essylien peut comprendre tous les autres diolas alors que l'inverse est plus rare. Goulompaye : Mlomp Gouronaye : îles de Caron Goufognyaye : la région du Fogny etc....

Sommaire

  

Construction

La langue est basée sur l'utilisation d'un radical déclinable grâce à des suffixes et des préfixes. L'utilisation de la répétition du radical permet de l'utiliser comme un adjectif.

Par exemple (Goussilaye) : Le radical "soup" signifie chaud, chaleur Soussoup = c'est chaud, il fait chaud Soupout = suffixe "out" pour signifier le contraire, ce n'est pas chaud Essoupor = suer Gassoupen = chauffer

Autres noms

Le nom de cette langue est aussi écrit jola, joola ou djola en français.

Patronymes

En général on peut les identifier par les noms de famille suivants :
Badji, Badiane, Djiba, Biagui, Bassène, Bodian, Coly, Diamacoune, Diatta, Diadhiou, Diassy, Diédhiou, Deme, Diémé, Diame, Djiba, Ehemba, Goudiaby, Himbane, Mané, Manga, Niassy, Sadio, Sagna, Sambou, Sané, Sonko, Tamba, Tendeng, Batendeng, Batiga, Nyafouna, Diandy, Adioye, Djiboune.

Exemples

Mot Traduction Prononciation standard
terre yintam
ciel émite
eau moumélam mou mel
feu sambunass samboun
homme a niné aniné
femme a naré anaré
manger é tign / futign / fouri fouri
boire ka hob / baran baran
grand ka baak
petit titi dia titi
nuit fou dionarafou fou dionarafou
jour funak / hounak funak

- Kasumay ? : Comment ça va ? (littéralement: que la paix soit sur toi)
- Kasumay keb ! : Ça va bien. (litteralement: que la paix soit sur toi aussi)
- Iyo ! : Bien.
- Aw pop kasumay ? : Et toi, ça va ?
- Kati sindey ? : Comment va la famille ?
- Kokubo ! : Elle est là-bas. (comprendre : Elle va bien)
- Pé ! karessi bu ? : Parfaitement. Comment t'appelles-tu ?
- Karessom Christophe ! : Je m'appelle Christophe .
- Aw pop Karessi bu ? : Et toi, Comment t'appelles-tu ?
- Karessom François ! : On m'appelle François !
- Aw bay ? (ou: Bay nu kinè ?) : D'où es-tu ?
- Montpellier ! : De Montpellier !
- Aw Bébay ? (ou: Aw é djow bay ?) : Où vas-tu ?
- Bé Husuy ! : À Oussouye !
- Yo ! Ujow kasumay ! : Bien ! Bonne route ! (litteralement: Pars avec la paix)

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie


Aucun produit culturel dans la boutique
XML ERRdata
  • (en) J. David Sapir, A Grammar of Diola-Fogny, West African Language Monographs 3, Cambridge, Cambridge University Press, 1965.
  • (fr) Christian Sina Diatta, Parlons jola - Langue et culture diolas, L'Harmattan, 1998, ISBN 2-7384-7169-2
  • (fr) Michel de Lavergne, « Description succincte du diola du Fogny (Sénégal) », Bulletin de l'IFAN, 1979, série B, n° 41, p. 568-652.
  • (fr) Pierre-Marie Sambou, Diola Kaasa esuulaalur : Phonologie, morphophonologie et morphologie, Dakar, Université de Dakar, 1979, 211 p. (Thèse de 3e cycle)
  • (fr) Pierre-Marie Sambou et J. Lopis, « Le trait atr et ses manifestations en joola et en noon », Bulletin de l'IFAN, 1981, vol. 43, série B, n° 1/2, p. 203-214
  • (fr) Henri Weiss, Grammaire et Lexique Diola du Fogny (Casamance), Paris, Larose, 1940
  • (fr) R.P. Édouard Wintz, Dictionnaire français-dyola et dyola-français, précédé d'un essai de grammaire, Elinkine, Paris, 1909, 190 p. (réimprimé en Angleterre, Gregg Press Ltd en 1968)

Liens externes

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 19/06/2012 - 09:06 par Baynunk  1 votes   
    Bonjour !!! Je suis Baynunk et je voudrais que vous faites très attention à ce que vous écrivez: en langue Diolas il n'y a que 2 noms de famille qui sont: BADJI et DIEDHIOU mais tous le restent qui se prétendent comme Diolas sont fausse: DIANDY, COLY, BIAGUI, BIAYE, KABO, MANSALY, SAGNA, SAMBOU, DIATTA, DJIGHALY, DIEME.
  • Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace