La Cap Skirring (ou Skiring) en Casamance Sénégal
Hôtels du Cap SkirringSéjours au Cap SkirringVols secs Cap SkirringLoisirs et activités au Cap SkirringFormalitésCap SkirringPetites annonces Cap SkirringPhotos de CasamanceLa CasamanceForum CasamanceInfos et nouvelles sur le Cap Skirring

Contactez-nous Restaurants du Cap Skirring Loisirs en Casamance Annuaire du Cap Skirring Abéné Casamance Kafountine Sécurité en Casamance Index des pages du site



Photos du Cap Skirring

La Villa des Pêcheurs au Cap SKirring

Sommaire Sitemap

Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace 

La langue Mancagne

Cet traite de la langue mancagne. Pour le peuple mancagne, voir Mancagnes.

Le mancagne est une langue parlée en Guinée-Bissau, mais également en Gambie et au Sénégal.

Elle fait partie des langues rattachées à la branche nord des langues atlantiques, elles-mêmes sous-catégorie des langues nigéro-congolaises.

Sommaire

  

Autres noms

Mankaañ, Mankanha, Mankanya, Mancanha, Mancang, Bola, Ba houla ...

Le nom d origine de ce peuple est BRAME, le nom Mankagne proviendrait d'un roi puissant nommé "Mankagna" qui réussit à repousser à maintes reprises les guerriers peuls qui voulaient islamiser la zone.

Ainsi, ayant signé un pacte de non agression avec les envahisseurs, Mankagna parvint à protéger les villages sous son autorité contre les attaques Peuls. Des lors il suffisait de dire que " ce village est sous l'autorité de Mankagna" pour être préservé des attaques musulmanes. Ce qui fait que les Mancagnes soient le seul peuple dans les environs a n'avoir jamais été islamisé.

Mankagnes : apparentés culturellement et linguistiquement aux Manjaks et aux Pepels, ils occupent la même zone de peuplement en Guinée-Bissau. Leur activité principale est l'agriculture qu'ils pratiquent notamment dans le secteur de la riziculture mais également dans les vergers (mangues, anacarde, etc...). Beaucoup ont choisi de se convertir au catholicisme et la proportion de chrétiens chez les Mankagnes est supérieure à celle que l'ont retrouve chez leurs cousins Manjaks et Pepels. Parmi leurs noms de famille les plus répandus on peut citer Samy et Badiana. L'amitié qu'on a sur Guinee-Bissau.net pour les Mankagnes, notre famille, nous fera dire avec partialité qu'en plus d'avoir la meilleure gastronomie du pays, les Mankagnes ont un sens de l'honneur infaillible en plus de faire preuve au quotidien de gentillesse, de générosité et de loyauté. C'est chez les Mankagnes que l'étranger est le mieux accueilli ("étranger" au sens large car l'étranger en Afrique est celui qui n'est pas de la famille). Bref, Viva Mankañas !

Commentaire d'un internaute (octobre 2007) : J'ai été très charmé de voir le commentaire que l'auteur du site afait sur les Mancagnes et qui traduit la réalité; la seule chose que j'aimerais ajouter c'est qu'il a oublié ou qu'il ne sait pas que les Mancagnes, en fait, sont des Peuls qui ont quitté le Fouta Djalon actuel des villages d'origine de Popadara et Duka pour refuser toute islamisation. D'ailleurs jusqu'à présent les Peuls les considèrent comme des Foulbés non fulaphones. Je suis moi-même un mancagne descendant en ligne direct de la chef traditionnelle mancagne qui régne sur les Mancagnes depuis 1530. Merci je me tiensà votre disposition pour d'autres renseignements sur les Mancagnes

50 000 au total dans les pays suivants : Gambie, Casamance, Guinée-Bissau Population en Guinée-Bissau : 40 000 Activité traditionnelle en milieu rural : Agriculture

Statut

Comme 16 autres langues (et d'autres à venir), elle a obtenu le statut de langue nationale au Sénégal.

Population

Tous pays confondus, le mancagne était parlé par 68 955 personnes en 2002.

Au Sénégal, lors du dernier recensement (2002), le nombre de locuteurs s'élevait à 26 450.

Écriture

Le mancagne est écrit avec l’alphabet latin.

Au Sénégal, un décret de 2005 règlemente l’orthographe mancagne  (2).

Lettres de l’alphabet (Sénégal)
A B C D E Ë F G H I J K L M N Ñ Ŋ O P R S Ş T Ŧ Ƭ U W Y
a b c d e ë f g h i j k l m n ñ ŋ o p r s ş t ŧ ƭ u w y

Notes et références

  1.  (↑) code générique
  2.  (↑) Gouvernement du Sénégal, Décret n° 2005-984 du 21 octobre 2005

Voir aussi

Liens internes

Bibliographie

Liens externes

Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.
Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace