La Cap Skirring (ou Skiring) en Casamance Sénégal
Hôtels du Cap SkirringSéjours au Cap SkirringVols secs Cap SkirringLoisirs et activités au Cap SkirringFormalitésCap SkirringPetites annonces Cap SkirringPhotos de CasamanceLa CasamanceForum CasamanceInfos et nouvelles sur le Cap Skirring

Contactez-nous Restaurants du Cap Skirring Loisirs en Casamance Annuaire du Cap Skirring Abéné Casamance Kafountine Sécurité en Casamance Index des pages du site



Photos du Cap Skirring

La Villa des Pêcheurs au Cap SKirring

Sommaire Sitemap

Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace 

Niaguis

Localisez ce lieu sur la carte

Niaguis (ou Niaguiss) est un village du Sénégal situé en Casamance, près de Ziguinchor et non loin de la frontière avec la Guinée-Bissau.

Sommaire

  

Histoire

Selon le rapport d'Amnesty International, des incidents graves se sont produits à Niaguis pendant le conflit en Casamance. En particulier, deux frères soupçonnés d'aider l'armée sénégalaise auraient été abattus par des hommes armés se réclamant du Mouvement des forces démocratiques de Casamance(MDFC).

Administration

Niaguis est le chef-lieu de la communauté rurale de Niaguis et de l'arrondissement de Niaguis, situés dans le département de Ziguinchor (région de Ziguinchor).

Géographie


Niaguis se trouve sur la rive gauche du fleuve Casamance.

Les localités les plus proches sont Kalinguene, Kanbinnta, Djilakoune Boundao, Koubalan, Djinokouna, Fanda et Sône.

La localité est traversée par la « route du Sud », la N6 qui relie Ziguinchor à Kolda.

Population

Lors du dernier recensement, Niaguis comptait 1 552 personnes et 216 ménages  (1).

Activités économiques

Dans la communauté rurale de Niaguis, les activités économiques tournent autour de la pêche, de la récolte des noix de cajou et un peu de la culture de l'arachide.

Partenariat et jumelage

Personnalités

Le chef du Village : Sheikh Ndiaye

Décoré par le président de la République du Sénégal en personne, il présida aussi la communauté rurale de Niaguis et joua un rôle prépondérant au niveau de la sous-préfecture de Niaguis. Smaïn Bédrouni le qualifie d'"homme probe et exemplaire, doué d'une grande sagesse et d'un niveau intellectuel impressionnant" ajoutant que "Sheikh Ndiaye est sans conteste la référence à Niaguis, doué de toutes les qualités requises pour cette noble fonction de Chef du Village de Niaguis."

Le Sheikh feu Ndiaye, Chef du village de Niaguis est décédé le soir du 31 Juillet 2011 à son domicile. C'est une grande peine, pour tout ceux qui l'ont connu, de perdre cet homme exceptionnel. Feu Sheikh Ndiaye, avait l'habitude d'apporter le bonheur au village et il n'a pas manqué de le faire même le lendemain de son départ. En effet, le lendemain de son décès, au matin, sa belle fille Benna, épouse de Ali Ndiaye le fils du défun, à mis au monde un magnifique bébé qui porte maintenant le prénom de feu son grand-père "Abdoullah".

L'Imam du village : Sheikh Ibrahima Dabo habite à Dabo-Kunda à côté de la mosquée de Niaguis. Père adoptif (traditionnel) de Smaïn Bédrouni, il fait part à ce dernier de sa volonté de construire une école arabe pour les enfants. Smaïn lui répond qu'il n'en a pas les moyens financiers et refuse dans un premier temps. Au cours de la nuit, il change d'avis et le lendemains matin, il annonce à l'Imam que "s'il plait à Allah, nous construirons cette école et en plus nous offrirons aux enfants, des cours d'enseignement généraux ainsi que des cours d'initiations à divers métiers. De cette manière nous apporterons à ces enfants, les mêmes chance que tous les enfants du monde." Quelques mois plus tard, la construction de l'école commence sur le terrain offert gracieusement par l'Imam Ibrahima Dabo. L'évolution du projet peut être suivi sur internet  (2). Ce projet avance et les habitants de Niaguis attendent avec impatience l'ouverture de leur école tant attendue afin que leurs enfants puissent y être admis dans les meilleurs conditions.

Notes

  1.  (↑) Source PEPAM [1] [archive]
  2.  (↑) à l'adresse http://niaguis.org [archive]

Voir aussi

Bibliographie


Aucun produit culturel dans la boutique
XML ERRdata
  • (en) Amnesty International Report, 1997, p. 277

Liens externes

Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.
Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace