La Cap Skirring (ou Skiring) en Casamance Sénégal
Hôtels du Cap SkirringSéjours au Cap SkirringVols secs Cap SkirringLoisirs et activités au Cap SkirringFormalitésCap SkirringPetites annonces Cap SkirringPhotos de CasamanceLa CasamanceForum CasamanceInfos et nouvelles sur le Cap Skirring

Contactez-nous Restaurants du Cap Skirring Loisirs en Casamance Annuaire du Cap Skirring Abéné Casamance Kafountine Sécurité en Casamance Index des pages du site



Photos du Cap Skirring

La Villa des Pêcheurs au Cap SKirring

Sommaire Sitemap

Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace 

Brin

Localisez ce lieu sur la carte

Brin est un village de la communauté rurale d'Enampore, située dans l'arrondissement de Nyassia et le département de Ziguinchor, une subdivision de la région de Ziguinchor dans la région historique de Casamance dans le sud du pays.

Sommaire

  

Présentation

Il est situé à l'ouest de Ziguinchor au carrefour de la route du Cap Skirring et la piste d'Enampore.


Histoire

Brin se trouve sur l'ancien royaume du Bandial.

Le village abrite une église catholique, le séminaire Saint Jean-Marie Vianney ainsi qu'un cimetière de prêtres.

Administration

Brin fait partie de l'arrondissement de Niassia, dans le département de Ziguinchor (région de Ziguinchor).

Géographie

Le village, entouré d'une dense forêt, se trouve à l'embranchement de la route goudronnée R20 qui conduit à Cap Skirring avec la piste en latérite menant aux villages d'Enampore et de Séléki, celle qu'empruntent les touristes pour visiter les célèbres cases à impluvium, caractéristiques de l'architecture diola.

Les localités les plus proches sont Batinier, Badiat, Elora, Djibohere, Djibonker, Kailen, Ering et Mandjak.

Physique géologique

Le village se trouve non loin de la rive gauche du fleuve Casamance.

Population

La population, d'origine diola, s'élève à environ habitants.

C'est l'un des quelques villages où l'on parle encore le bandial.

Économie

Personnalités liées à Brin

  • Robert Sagna, ex-maire de Ziguinchor et ex-ministre engraissé par des années de prévarication est né dans le village.
  • L’abbé Augustin Diamacoune Senghor, le chef historique du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), décédé en 2007, a été enterré au cimetière des prêtres de Brin.

Voir aussi

Bibliographie


Aucun produit culturel dans la boutique
XML ERRdata
  • (en) F. de Jong, « Politicians of the sacred grove: citizenship and ethnicity in southern Senegal », Africa (Londres, International African Institute), 2002, vol. 72, section 2, p. 203-220
  • (fr) Elie Biagui, La religion traditionnelle et la systématisation des croyances à Brin (Casamance), Université de Dakar, 1982, 25 p. (Diplôme d’Etudes Approfondies)
  • (fr) R. P. Poulain, « L'histoire de Brin », Horizons africains, n° 166, décembre 1964, p. 14-16 (histoire de la mission catholique)
  • (fr) Joseph Sagna, L'Organisation socio-politique des Diola (Bandial et Bayote) : étude diachronique, thèse, Université de Paris V, 1986

Liens externes

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 26/03/2015 - 21:03 par  1 votes   
    Brin 2014..le bukut a réuni tous les ressortissants de Brin..c était super cool
  • Message déposé le 19/02/2010 - 20:02 par laetii  1 votes   
    j'y suis allé en juillet 2009 en voyage humanitaire avec mon lycée !! qu'est-ce qu'on a pu s'y plaire je regrette vraiment pas d'y être aller les gens sont tellement accueillant !! ça me manque j'aurais vraiment aimer y repartir !! je pense fort à eux !!
  • Message déposé le 22/06/2007 - 00:06 par OLIVIER  0 votes   
    Encore une fois c'est moi. Qu'est devenue l'établissement de mon ami Fabien? J'AI plein de photos de cette époque. Y
  • Message déposé le 30/05/2007 - 00:05 par OLIVIER  1 votes   
    Je garde de Brin ou j'étais avec ma soeur en 1980 un super souvenir. On dormait chez Fabien, la chèvre s'appelait Marguerite. Seule tristesse, les diolas avaient perdus en finale de la coupe du sénégal après des échauffourées. Amitiés aux villageois en espérant les revoir si c'est possible encore d'y séjourner
  • Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace