La Cap Skirring (ou Skiring) en Casamance Sénégal
Hôtels du Cap SkirringSéjours au Cap SkirringVols secs Cap SkirringLoisirs et activités au Cap SkirringFormalitésCap SkirringPetites annonces Cap SkirringPhotos de CasamanceLa CasamanceForum CasamanceInfos et nouvelles sur le Cap Skirring

Contactez-nous Restaurants du Cap Skirring Loisirs en Casamance Annuaire du Cap Skirring Abéné Casamance Kafountine Sécurité en Casamance Index des pages du site



Photos du Cap Skirring

La Villa des Pêcheurs au Cap SKirring

Sommaire Sitemap

Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace 

Bignona

Localisez ce lieu sur la carte

Bignona (ou Biñona) est une ville du sud du Sénégal, située en Basse-Casamance, entre la frontière gambienne et le fleuve Casamance, à une trentaine de kilomètres au nord de Ziguinchor. Capitale historique du Fogny, elle est aujourd'hui le chef-lieu du département de Bignona. C'est un carrefour géographique et un nœud de communications. La superficie de Bignona est de 686ha.

Notre sélection d'hébergements :    +++ ajoutez votre établissement
Hôtel Kellumack

6 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 5000CFA (7.62€)*, chambre double à 5000CFA (7.62€)*,
D SANE France a laissé le commentaire suivant le 12/03/14 :
Personel très gentil lieu calme
...[LIRE LA SUITE]
Hôtel Le Palmier
contactez-nous (+221 339 94 12 58
photos
10 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 5000CFA (7.62€)*, chambre double à 7000CFA (10.67€)*,
DIOUF MABOUYO France a laissé le commentaire suivant le 31/08/12 :
C'est avec plaisir que j'ai résidé pendant plusieurs jours dans cet hotel de Bignona chic, calme et propre en février 2012.Le personnel est très poli, sympathique et à l'écoute att...[LIRE LA SUITE]
PIERRE a laissé le commentaire suivant le 16/01/10 :
Très sympathique.. Bien tenu, propre. Dommage qu'en lisière de Bignona (quartier Escale/Bassène). Repas assuré si demandé.. Possibilité d'hébergement pour séminaires.. Une annexe (...[LIRE LA SUITE]
Le Relais Fleuri
site web contactez-nous (+221 339 94 30 02
2 vote(s) de clients
TARIFS : Chambre single à 17000CFA (25.92€)*, chambre double à 22000CFA (33.54€)*,
VEYS DIDIER Belgium a laissé le commentaire suivant le 24/12/12 :
10 ans organisation parfaite le meilleur campement au senegal que je frequente 2 fois an apres de nonbreux essais 62476...[LIRE LA SUITE]
Notre sélection de restaurants :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection de loueurs de véhicules :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection de loisirs de plein air :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Notre sélection d'agences de voyages :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !
Sélection de loirsirs urbains et nocturnes :    +++ ajoutez votre établissement
Aucun établissement actuellement enregistré dans cette localité ! Ajoutez le vôtre !

Sommaire

  

Administration

Le cercle de Bignona est créé le 20 novembre 1917  (1).

La commune est créée par arrêté n°79-88 du 2 décembre 1957.

Bignona est le chef-lieu du département de Bignona, l'une des trois subdivisions de la région de Ziguinchor.

Depuis les élections municipales du 22 mars 2009, le maire est Mamadou Lamine Keita, également détenteur d'un portefeuille ministériel. À Bignona, son prédécesseur était Youba Sambou, ancien ministre des Forces armées.

Géographie


Les localités les plus proches sont Koutenghor, Bindago, Boutolatte, Djikesse, Djiwa, Takème, Mangoulé, Tenghory, Colomba et Guérina.

Physique géologique

Bignona se trouve à environ 80 km de l'océan Atlantique. Ville-carrefour sur la N4 et la N5, elle est reliée par la route à Dakar et à Ziguinchor.

Comme toute la région, la ville a une altitude assez faible. Elle est de 33 mètres environ, ce qui donne un dénivelé moyen jusqu'à l'océan d'environ 17 centimètres par kilomètre.

Population

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 22 237 et 25 477 habitants.

En 2007, selon les estimations officielles, Bignona compterait 27 072 habitants appelés les Bignonois.

Personnalités nées à Bignona

  • Ibrahima Sonko, footballeur
  • Séni Camara, sculpteur
  • Abdou Sané, homme politique
  • Émile Badiane, homme politique
  • Amadou Sylla, président-fondateur de SOS CASAMANCE
  • Ndioro Ndiaye, ancienne directrice-ajointe de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM)
  • Sidy Badji, président de l´Ong Karambenor Danmark un patenaire de marque dans le domaine de la santé, l´éducation et l´agriculture.

Notes

  1.  (↑) Raphaël Léonard Touze, Bignona en Casamance, Éditions Sepa, Dakar, 1963, p. 109

Voir aussi

Bibliographie


Aucun produit culturel dans la boutique
XML ERRdata
  • (fr) A. Aubrun et C. Marius, « Cartographie des mangroves. Exemple de la vallée de Bignona (Casamance, Sénégal) », Science du sol, 1989, vol. 27, n° 1, p. 57-60
  • (fr) Dominique Avenier-Sharman, Dynamique de dégradation de l'espace rural sénégalais : le cas de la vallée de Bignona en Basse-Casamance, 1989 (thèse)
  • (fr) Paul Ignace Coly, « Ici la Casamance. Colonie du Sénégal, cercle de Ziguinchor, village de Bignona, race Diola », Cahiers William Ponty, École normale William Ponty, Sébikotane, 1940-1943
  • (fr) Paul Pélissier, Les Paysans du Sénégal : les civilisations agraires du Cayor à la Casamance, Fabrègue, 1966, 941 p.
  • (fr) Louis-Vincent Thomas, Les Diola. Essai d’analyse fonctionnelle sur une population de basse-Casamance, Dakar, IFAN, Université de Dakar, 1958, 821 p. (Thèse d’Etat publiée)
  • (fr) Raphaël Touze, Bignona en Casamance, Dakar, Éditions Sepia, 1963, 216 p.

Filmographie

  • Philip Haas a filmé à Bignona un téléfilm documentaire consacré à Séni Camara, Magicians of the Earth : Seni's Children (1991, 55').

Liens externes

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 21/10/2014 - 11:10 par Carl Perrochat Perrogue®  1 votes   
    Mesdames , messieurs , mes frères , je suis heureux de pouvoir collaborer avec votre ville car il y a beaucoup a faire pour rendre la Casamance ( fleuve !) utilisable par des pirogues électriques .Elles sont silencieuses , économes et beaucoup plus faciles a gérer que celles avec moteurs thermiques ( essence ou gas oïl !).Il me faut un interlocuteur pour informer votre population , sentiments respectueux et cordiaux , carl perrochat
  • Message déposé le 17/07/2013 - 15:07 par aliou sambou bodian  1 votes   
    a Sylvie nhésite pas de venir si ton emploi du temps te le permet nous serons trés honnorés de voir des gens qui étaient de passage dans un passé lointin gardé cette ville dans leur coeur.en ce qui me concerne tu peux me joindre quand tu veux.asbc2003@yahoo.fr
  • Message déposé le 17/07/2013 - 15:07 par Aliou sambou Bodian  1 votes   
    je suis émus de voir une page accordée a ma ou plutot a notre commune le seul patrimone qui nous ait commun .Bignona pour moi c'est mon cadeau du ciel .la ville ma beaucoup donné, au pris de ma vie je me battrai pour redorer son blason de concer avec des bonnes volontés.Desormais pas question de faire de cette ville une passoir utulisée par des politiques en mal de notorieté et animée par une soif d'assouvir leurs intérest personnels.rendez sous peu.merci à tous ceux qui encore manifestent un intéret réel au développment de cette mervelleuse commune et au dela de ce magnifique département de la casamance.
  • Message déposé le 31/05/2013 - 23:05 par Abbé Camille-Joseph Gomis  1 votes   
    je suis depuis trois ans maintenant curé de l'Eglise notre-Dame de Lourdes de Bignona et j'ai eu l'honneur de célèbrer le centenaire de l'érection de cette paroisse l'année dernière en mai 2012.cette année nous initions un festival autour de l'Eglise qui va bientôt être centenaire. Nous souhaitons devienne comme d'entant un pôle d'attraction de tous les villages du département. Et le collège René Coly qui avait été fermé a été réouvert par la paroisse, il a besoin du soutien des anciens Merci à tous Bignona a de l'avenir
  • Message déposé le 17/12/2012 - 00:12 par Un habitant de Bignona  1 votes   
    Décembre 2012 - LE MAIRE EN TITRE, MAMADOU LAMINE KEITA n'a jamais mis les pieds à Bignona.. Ministre sous Wade il s'est contenté de son ministère, déléguant la gestion de la ville au 1er adjoint Joaquin Coly.. Quand il vient battre le pavé en quête d'électeurs, il loge à Ziguinchor.. Il a empoché plus de 200 millions pour la construction du STADE DE BIGNONA... On attend toujours le stade.. mais l'argent a disparu ! Dommage, Bignona méritait mieux.... La mairie a réfectionné LA ROUTE DES CIMETIÈRES mais a stoppé sa prolongation en s'arrêtant au camps militaire.. sous la pressions des coxeurs du "garage" qui ne voulaient pas d'une belle route qui contournait leur business.. Le nouveau MARCHÉ DE KADIAMOR sort lentement de terre mais reste très très local... Des POTEAUX HAUTE-TENSION sont partis à la conquête de la périphérie de Kadiamor, contournant l'Orphelina arabe. L'électrification de la zone de Kadiamor suit le nouveau lotissement des parcelles Une splendide NOUVELLE MAIRIE est en phase de construction dans la cour de la mairie actuelle. Un nouveau TRIBUNAL a vu le jour sur la trans-gambienne, après la Croix Rouge, pratiquement en face du goudron où se trouvait l'ancien. L'ANCIEN GARAGE est entouré d'une clôture basse et a reçu quelques plantations de hautes tiges.. TANGHORI en face est IMMOBILE.. si ce n'est que quelques bâtiments-boutiques se construisent sur la trans-gambienne côté Tenghori entre le camps militaire et l'entrée de la ville. le Ministère de l'Équipement a découpé au carré tous les nids de poule de la route Bignona - Ziguinchor en espérant un rapide remplissage des trous avec de l'asphalte, PAS de terre !
  • Message déposé le 25/08/2012 - 22:08 par Jean Christoph  1 votes   
    Je suis de Bignona, une ville que j'aime beaucoup tout comme ceux qui ont eu l'occasion de la découvrir. Je pense que tous les enfants et amis de Bignona doivent penser au développement de cette. Lors de mon dernier voyage, j'ai rencontré l'actuelle équipe municipale dirigé par le plus jeune maire de ville au Sénégal, Mamadou Lamine KEITA. J'ai noté que l'équipe a beaucoup d'ambitions mais peu de moyens.Avec le peu de moyens, j'ai admiré ce qu'ils sont en train de faire: routes, marché à manguiline et bassène, électrification des quartiers de mangiline nord et kadiamor, construction d'un nouveau marché à kadiamor, réhabilitation des anciens marchés, contruction d'une plateforme économique pour la valorisation des produits locaux, don de fournitures scolaires aux écoles, don de médicament aux structures de santé, constructions et équipement d'une nouvelle morgue, réhabilitation des clotures des cimetières avec portes qui se ferment, jardin public à laplace de l'ancienne gare routière. Vraiment beaucoup d'initiatives que j'ai apprécié. Pour celui qui demandait si Bignonais est assaini avec des égout, je réponds non et c'est un des défi sur lesquels il faut aider les responsables. Un projet d'électrification solaires des altères de la ville serait une bonne chose. Dans les domaines de la jeunesse, du sport, de l'éducation, de la santé, de l'assainissement, Bignona mérite des appui de la part de bonne volonté. Par exemple, trouver des camions pour le ramassage des ordures dans la ville serait une magnifique chose. En ce qui me concerne, j'ai rencontré un maire jeune, sympa et ouvert auprès de qui j'ai obtenu l'autorisation de diffuser son adresse email auprès de tous ceux qui pourraient aider la ville. Je vous communique ce email: mlkmatou@yahoo.fr
  • Message déposé le 11/07/2012 - 01:07 par David Bens  1 votes   
    extrait des STATUTS DE L’ASSOCIATION BIGNONA-TANGHORY ARTICLE 1er Constitution Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901 ayant pour titre : PROJET BIGNONA TANGHORY, artistes à but humanitaire Article 2 : Cette association a pour but : organiser des évènements, ateliers et diverses activités artistiques à des fins culturelles, pédagogiques, sanitaire et humanitaire avec pour objectif l'aide au dévelloppement économique de la communauté rurale de Tanghory au Sénégal en étroite collaboration avec la population locale, rénover son école, collecter, acheminer et distribuer aux élèves des dons necessaires à l'amélioration de leur scolarité, apporter soutiens et aides aux enseignants. Nous visons aussi la création d’emplois dans les domaines de l'art sous toutes ses formes et du dévelloppement durable, la lutte contre l’exode rural, la protection de l’environnement, la promotion des richesses patrimoniales, culturelles et environnementales, la promotion des savoir-faire, l’amélioration des services à la population et l’accès aux nécessités de base (énergie renouvelable, eau potable, alimentation, santé, éducation, transports)… L’aide au commerce équitable, l'écotourisme humanitaire solidaire, les actions et chantiers de coopération, la formation, les jumelages scolaires, la mise en place d'une passerelle d'échanges interculturels, la création d'un centre culturel pouvant former ou accueillir des artistes en résidence ainsi qu'un festival annuel et des évènements artistiques tout au long de l'année et une eco-ferme pédagogique… sont autant de domaines dans lesquels nous nous investissons pour atteindre nos objectifs.
  • Message déposé le 05/04/2012 - 19:04 par ambassadeur  1 votes   
    je ne reconnais plus ma belle ville depourvue de toute sa bauté par les habitats a tenghory .cette endroit ou nous cherchions du bois morts et ramassions des balles perdues au champ de tire est devenu inexistant .je ne me retrouve plus
  • Message déposé le 14/12/2011 - 11:12 par sitokoto  1 votes   
    très content et heureux de trouver ma ville dans le net comment organiser un forum de développent de la vile de bignona avec la participation de la diaspora et les élus locaux?
  • Message déposé le 20/05/2011 - 06:05 par David (6klop) Bens  1 votes   
    La solution est ici: http://projetbignona.over-blog.com/pages/Projet-5048397.html rejoignez nous !
  • Message déposé le 21/04/2011 - 16:04 par Richard BADJI  1 votes   
    BIGNONA, cette belle case aux modestes facettes. j'y suis né, j'y vais et j'y irai toujours. Nous, ENFANTS de la Commune de BIGNONA, devrons nous réunir pour créer une GRANDE ASSOCIATION apolitique afin de discuter sur les réels problèmes de la commune et de trouver des solutions de sortie de crise. Pour cela, vous pouvez envoyer vos contacts à l'adresse suivante : ribamef@gmail.com Ceci devrait commencer par recenser tous les ressortissants de du département qui sont intéressés.
  • Message déposé le 20/02/2011 - 11:02 par Badji  1 votes   
    La nostalgie de mon bled les nawetanes, kankouran, le barada club les coladéra la végétation tous Jah bless.
  • Message déposé le 16/02/2011 - 00:02 par kémo sonko  1 votes   
    kassoumay-kassoumay keb, katibo-kokoubo, Ville pleine de mystères à l'image de son continent. Il suffit d'y naître, d'y passer une nuit lors d'un arrêt obligé dû à une panne de voiture ou d'y vivre tout simplement pour qu'on soit à jamais bercé par ce bon et magique souvenir de notre très chère Bignona. Je suis parti mais je reviendrai un jour.
  • Message déposé le 08/04/2010 - 11:04 par Sylvie Abadji  1 votes   
    je suis née à Bignona,et j'ai fait des études au collège René coly(6èmeA en 1994 ) cette belle ville ou les gens sont si chaleureux, ou il y a tout pour le bonheur des populations(espaces, ressources humaines, la terre fertile), ces dernières qui ne demandent que vivre en paix, mais rien ne se passe c'est triste et désolant. j'ai comme l'impression que les autorités politiques l'ont oublié. nous qui aimons tant tant notre ville ne pouvons nous faire quelque chose pour la sortir de cette léthargie? est elle condamnée? moi je pense qu'il ya forcement quelque chose à faire! bien des choses à vous. vive bignona
  • Message déposé le 08/10/2009 - 15:10 par Léopold  1 votes   
    Merci a vous de penser à ma ville. Une question que je voudrai poser à tous qu'est-il possible de faire pour faire décoller Bignona?quant à sylvie si vous pensez que je peux faire quelque chose pour vous aider je suis disponible. Actuellement je suis en vacance à Bignona. je retourne à Saint louis dans une semaine. encore merci à tous de partager mes joies.
  • Message déposé le 05/09/2009 - 17:09 par bie sane  1 votes   
    salut je ne suis pas né dans cette ville mais je garde des souvenirs en etant élève depuis le cm2 ala terminale.c'est une ville très paisible ou les habitants sont très courtoisent, gentillentet et genereusent.c'est une ville carrefour ou toutes les routes qui y convergent sont de trés bon état sauf la piste bignona-sindian. svp visiter et investisser vous ne regretterer point. si qelqu'un me reconné,je vs slt merci.
  • Message déposé le 31/07/2009 - 14:07 par ami  1 votes   
    je s8 tres heureuse de trouver ma commune Bignona sur le net.Je s8 ne la bas,ma famille reside au quartier Bassene.Vraiment la ville me manque baucoup soutout en ce periode d'ete avec ls Ladies niht,kankourans,les navetanes.
  • Message déposé le 24/06/2009 - 21:06 par ambassadeur  1 votes   
    tré content de retrouver ma ville sur le net.Cette ville mank de tous ,pas d'espaces aeree pour la jeunesse.Heureusemen M.L.K va y remedier .je ne sais kel activite mené pour la jeunesse.aidez moi
  • Message déposé le 28/04/2009 - 11:04 par Logan  1 votes   
    Je voudrais savoir : Est ce que la ville de Bignona est viabilisée avec un central d'épuration en dehors de la ville ? Y a t-il des égouts sous la ville pour recueillir les eaux usées et les eaux pluviales ? Merci si quelqu'un peut me répondre !
  • Message déposé le 11/03/2009 - 12:03 par Geneviève  1 votes   
    Pour Marie France. Bonjour. Tu as donc la chance d'avoir pu connaître d'autres pays d'Afrique, d'y vivre ! Mon projet, avec l'autre Geneviève (de Saintes) c'est de retourner en pèlerinage à Bignona, si les évènements le permettent. Bien sûr, tout change, mais sur les traces du passé, respirer les souvenirs... Pour Ninichnell, je n'ai aucune coordonnées concernant la Mission, ne sachant d'ailleurs pas si elle existe toujours. La dernière fois, c'était il y a plus de 15 ans, que j'y suis retournée. Ecrire peut être à la mairie de Bignona ? Amicalement
  • Message déposé le 12/12/2008 - 15:12 par Marie-France  1 votes   
    Pour Geneviève : Je suis retournée au Sénégal il y a une douzaine d'années mais c'était impossible alors de descendre en Casamance.J'ai passé 12 ans en Afrique (Burkina, Gabon, Cote d'Ivoire) et je vis aujourd'hui dans la région parisienne. Je me suis vraiment éclatée ; mon fils est né à Bobo-Dioulasso, il a 38 ans aujourd'hui...
  • Message déposé le 15/09/2008 - 12:09 par Ninichnell  1 votes   
    MESSAGE POUR GENEVIEVE - j'ai lu un de vos message où vous dites que vous avez exercé le français dans une école de soeurs à Bignona - pourriez-vous me donner leur coordonnées (nom exact, adresse et n° de tel, si il y a...) j'aurais besoin de les contacter - je vous en remercie infiniment à l'avance.
  • Message déposé le 25/08/2008 - 20:08 par mouls  1 votes   
    le developement doit se faire sans les hommes politiques car ils ont retarde bignona. tous les jeunes doivent se faire former dans le centre de formation de baila pour eviter lexorde et lemigration clendestine.
  • Message déposé le 08/07/2008 - 22:07 par Geneviève  1 votes   
    Pour Pierre : alors Pierre, fais tu partie des coopérants qui étaient à Bignona en 67 ? Geneviève
  • Message déposé le 29/06/2008 - 15:06 par  1 votes   
    Pour Marie France : oui, Marie France, il s 'agit bien de l'année 67...avec Anne Marie, Françoise, Jocelyne, Mauricette, Aline... Je me souviens très bien de toi Marie France ! c'est loin, mais cela fait plaisir. Je suis retournée au sénégal plusieurs fois. Le message pour Pierre n'a pas eu de réponse, je ne sais s'il l'a lu. Très heureuse de te lire, même après quelques mois, je n'était plus allée sur le site. Geneviève
  • Message déposé le 19/02/2008 - 15:02 par Léopold  1 votes   
    je suis étudiant à l'UGB de st louis et j'aime beaucoup ma ville bignona où je sui né grandi. je veu dire a tou ceu ki veule venir à bignona de le faire car même s'il ya l'insécurité, il y a des hommes qui y vivent.je sui en maîtrise et je travail sur le marigot de Bignona. merci a tous de penser à Bignona.
  • Message déposé le 16/12/2007 - 21:12 par Marie-France  1 votes   
    Pour Geneviève : Moi aussi j'enseignais chez les soeurs en 67 ! Nous avons du partager cette année scolaire .. avec Anne-Marie, Jocelyne, Monique je crois et d'autres dont j'ai oublié le nom ! Bignona a été ma première expérience africaine et j'en garde un superbe souvenir
  • Message déposé le 01/11/2007 - 20:11 par Miguel Angel  1 votes   
    Hotel le Palmier, toutalement renouvele, 19 chambres doubles avec toilette complette et a 5.000 f cfas la nuitee (8 €).Nouveau gerant Miguel, de nationalite espagnol
  • Message déposé le 05/05/2007 - 00:05 par Geneviève  1 votes   
    J'adresse ces lignes à Pierre. cette même année, au même âge que vous, j'étais à Bignona, où j'enseignais le français, à l'école des soeurs... Si ça se trouve, nous nous sommes croisés, un jour d'hivernage 67, près du point rond" ou autre... En tout cas, je voudrais dire que moi aussi, ce fut la plus belle période de ma vie. La gentillesse des diolas, la beauté de laCasamance m'ont touchée pour toujours. Pierre, êtes vous retournée à Bignona ? j'y suis retournée 2 fois, et mon désir profond, c'est un pélerinage, fin année....J'ai aimé profondément Bignona. Bonjour à tous les casamançais. "
  • Message déposé le 15/04/2007 - 00:04 par sylla  1 votes   
    je suis natif de cette ville magnifique et trés vivante. je souhaiterai que tous ceux qui aiment ou qui connaissent par le passé cette localité se retrouvent au tour d'une initiative pour aider cette ville et ses populations. pour ma part je reste ouvert à toute démarche dans ce sens. Et merci
  • Message déposé le 15/04/2007 - 00:04 par sylla  1 votes   
    je suis par ailleurs président d'une association dénommée SOS cASAMANCE, structure humanitaire et sociale. vous pouvez nous visiter au www.SOSCASAMANCE.org
  • Message déposé le 07/05/2006 - 00:05 par VINCENT Sylvie  1 votes   
    Quelle merveilleuse surprise de trouver ce site aujourd'hui par hasard en surfant sur le net ! En effet, je suis née à Bignona le 9 Octobre 1959, lors du séjour de mes parents français (mon père était en mission en tant que capitaine de gendarmerie mobile). J'ai été imprégnée par leurs récits, photos, objets : ils avaient gardé des souvenirs de relations merveilleuses avec les gens du village (car Bignona n'était pas très grande). Une grande tristesse était née dans les coeurs des habitants de Bignona qui les avaient vus partir en 1960 : j'ai retrouvé des lettres de certains habitants du village qui avaient écrits à mes parents par la suite. Ils regrettaient les échanges amicaux qui étaient nés lors de la présence des gendarmes français. Je n'ai jamais eu l'occasion de retourner là-bas mais je ne désespère pas d'y réussir. On m'avait en plus déconseillé de le faire ces dernières années car il y avait soi-disant des problèmes de sécurité avec les rebelles en Casamance : qu'en est-il exactement ? Toute mes amitiés à votre ville et merci pour tous ces souvenirs qui ont bercé et bercent encore ma vie ! Peut-être à bientôt, ce sera avec plaisir que je correspondrai avec des personnes de chez vous qui le désirent. amitiés Sylvie
  • Message déposé le 11/03/2006 - 00:03 par gilbert  1 votes   
    je suis né à Bignona en 1946 ,mes parents etaient coloniaux à Ziguinchor, ma plus jeune soeur Nicole est née elle à Cediou en 1947,j'étais trop jeune pour me souvenir de Bignona; mon père NOEL et ma mère ANDRE étaient affectés à Ziguinchor , si je pouvais rencontrer une personne qui m'a vu naitre à Bignona, cela me ferait un énorme plaisir.
  • Message déposé le 27/02/2006 - 00:02 par DJAMY  1 votes   
    Je suis née à Bignona et mes parents sont originaires de là-bas. C'est une belle et grande ville qui demande d'avoir des infrastructures pour la jeunesse car elle a une jeunesse dynamique et très diversifiée sur le plan culturel et social. Le gouvernement et les élus de cette ville doivent développer cette ville et donner des moyens à la population pour arrêter l'exode vers Dakar.
  • Message déposé le 22/08/2005 - 00:08 par Pierre  1 votes   
    Bonjour Je suis français et je réside actuellement en Charente-Maritime. En 1967-1968, j'ai été professeur au CEG de Bignona où j'enseignais le français, l'histoire et la gépgraphie aux élèves de plusieurs classes de 6ème. J'avais 22 ans à l'époque. Cette période de ma vie à Bignona m'a laissé un souvenir merveilleux que je ne pourrai jamais oublier. J'ai été très content de retrouver cet endroit sur le net. Pierre
  • Clique ici pour voir la suite des commentaires laissés sur cette page !
    Imprimer        Partager sur : facebook   twitter   google   myspace